Pourquoi Dieu n'existe pas, ou la subtile question de la théologie négative

Le néant. *Illustré ici par un trou noir, visible uniquement par la déformation de ce qui l'entoure.*

Si vous lisez fréquemment mes billets, vous avez déjà dû remarquer à plusieurs reprises cette citation d'un de mes penseurs préférés :

« Deus itaque nescit se quid est, quia non est quid. »
« Dieu ignore quelle chose il est, car il n’est pas quelque chose. »

Jean Scot Erigène

J'ose espérer que …

Continuer à lire »

Pourquoi l'Église a brûlé Galilée, ou on ne meurt que deux fois par le cliché historique, tome 1 : Galilée, le James Bond moderne.

« Nous sommes en 1642. Le 6 janvier, plus exactement. Et c'est là que le miracle se produit : le grand savant Galileo Galilei, aussi connu sous le nom de Galilée en France, vient de mourir pour la deuxième fois, dans sa villa d'Arcetri, à Florence. Pourquoi mourir pour la deuxième fois …

Continuer à lire »

Pourquoi je suis finaliste, ou pourquoi vous l'êtes aussi (sans oser vous le demander)

Et si on parlait de finalité ?

J'entends déjà les gens grincer des dents. Oooooooouh, le vilain finaliste ! Au bûcher, au bûcher ! Obscurantiste ! Papiste ! Patagon de zoulous ! Loup-garou à la graisse de renoncule ! Macchabée d'eau de vaisselle ! 1

On va parler de finalisme, de finalité, de téléologie et de cause finale …

Continuer à lire »

Pourquoi j'aime les philosophes grecs, ou Monod vs. Démocrite, l'animiste masqué

Motivé par un de mes forums de discussion où un intervenant parlait de Démocrite et de sa phrase sur le hasard et la nécessité, je me suis laissé aller à réfléchir sur cette dernière.

Elle a été popularisé par Jacques Monod, connu comme ayant été un grand biochimiste français, dans …

Continuer à lire »

Pourquoi je ne suis pas Épicurien, ou la critique pratique de l'Épicurisme

« Hé, tu connais Épicure ? Pourquoi tu n'es pas Épicurien ? »

On me pose souvent cette question. Je vais me faire un plaisir d'y répondre, non pas de façon fouillée, mais directement : pour une véritable critique de l'épicurisme, en bonne et due forme, je vous enjoins à vous lancer dans la classique …

Continuer à lire »