Prémisse d'un dialogue socratique avec moi-même, ou un pourquoi théâtral

Moi contre moi-même, deux adversaires de même niveau.

Bonjour, lecteur. Oui, c'est à toi que je m'addresse. Je pose ce billet ici pour ne plus à avoir à garder ce dialogue en tête.

On dit souvent que le plus grand ennemi de soi, c'est soi-même. C'est pour cela que j'ai commencé à écrire sur ce blog. Écrire, ce …

Continuer à lire »

Un andidote efficace contre les arguments captieux, ou l'art de l'aïkido argumentaire

Plus l'argument captieux est fort, plus la réponse par rétorsion est forte.

L'aïkido se compose de techniques avec armes et à mains nues utilisant la force de l'adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. Ces techniques visent non pas à vaincre l'adversaire, mais à réduire sa tentative d'agression à néant.

J'ai parlé de ma triste tendance à suivre des …

Continuer à lire »

Pourquoi Kant a tout cassé, ou le pire joyau pourri de toute l'argumentation philosophique

Vous reprendrez bien un joyau ?

Nous sommes en 1985. Toute la phi-

Pardon, mauvais départ.

J'ai horreur des raisonnements captieux. Une de mes connaissances m'a fait remarquer, récemment et à juste titre, que d'être aussi stressé me fait facilement adopter des raisonnements en apparence alléchants et vrais... et de ne pas m'en rendre compte. Je …

Continuer à lire »

Pourquoi toujours proportionner la croyance à l'évidence n'est pas forcément vrai, ou la question des engagements

Article traduit en anglais depuis le blog de J. Chastek.

*Un délicat équilibre ?*

Proposition : Si les croyances sont proportionnées aux preuves, les engagements sont proportionnés aux preuves.

Les engagements sont soit des croyances, soit les ont comme principe essentiel.

Proposition : Si les engagements sont proportionnés à des preuves, nous ne pouvons pas faire …

Continuer à lire »

Pourquoi dire que l'on croit "sans preuve" est une absurdité, ou il y a toujours une preuve

*Pas besoin de preuves si vous ne voulez pas en avoir !*

Ça fait un moment que je n'ai pas écrit. Par manque de clarté, de vision, de temps et de motivation. Et parce qu'il me faut le temps de poser une réflexion, de la tirer dans tous les sens, de l'approprier proprement et de pouvoir le comprendre. Et il y a …

Continuer à lire »